Une connaissance construite avec les pauvres

Der-Josephe-Wresinski-Dokumentationszentrum-in-Baillet-en-France.-Aquarell-von-Olivier-Langlois.

Le Centre Joseph Wresinski ouvre son centre de documentation en ligne

En ouvrant à tout public son centre de documentation, le Centre Mémoire et Recherche Joseph Wresinski met en ligne une part importante de son trésor.

Une somme unique de connaissance

Depuis 1957 le Mouvement ATD Quart Monde publie des textes et des documents à partir de la vie partagée, de la connaissance et de l’action avec les familles en situation de pauvreté et leurs partenaires. Cette collection, issue de plus de 30 pays comprend des journaux, études, rapports, livres de témoignages, évaluations, préconisations politiques et constitue une somme unique de connaissance, en particulier du fait que cette connaissance est construite avec la population concernée.

1600 documents déjà disponibles

Voilà trois ans que le Centre de Mémoire et de Recherche Joseph Wresinski numérise de nombreux documents (1600 déjà disponibles) et construit un centre de documentation en ligne entièrement ouvert à tous avec possibilité de lecture sur liseuse, recherche plein texte et téléchargement.

Bruno Tardieu, directeur du Centre Joseph Wresinski

Les archives accessibles aux chercheurs sont une source unique et inestimable sur le vécu de la grande pauvreté partout dans le monde depuis les années 1960. Elles donnent un point de vue radicalement différent des rapports d’activité des autres associations ou des dossiers des pouvoirs publics, qui cherchent plutôt à collecter des chiffres, à faire des bilans. C’est une approche très immersive, analytique, qui part du point de vue de la personne qui vit la pauvreté et non pas de celle qui aide et arrive avec ses idées préconçues. Et comme le prisme d’observation est différent, la réponse n’est pas du tout la même. C’est ce qui explique qu’ATD Quart Monde ait proposé, au fil de l’histoire, des solutions radicalement différentes de celles que proposaient les autres associations.

Axelle Brodiez-Dolino, historienne CNRS

La visite au centre de Mémoire et de Recherche Joseph Wresinski fut une expérience déterminante pour comprendre la richesse du gisement documentaire, de sources inédites et résolument nouvelles pour écrire de l’intérieur, avec leurs paroles multiples, leurs images, une histoire des plus démunis au plus près de leur expérience.

Pierre Serna, historien à La Sorbonne

Il s’agit d’archives qui répondent pleinement aux normes professionnelles d’une bibliothèque universitaire. Elles contiennent cependant des documents inhabituels et uniques – non seulement les nombreux écrits de Wresinski, mais aussi ceux de personnes vivant dans l’extrême pauvreté. Elles contiennent littéralement la voix des pauvres. Elles sont composées des documents accumulés par les plus pauvres des pauvres, des équipes d’action et des alliés dans tous les milieux, recueillis pendant plus de 60 ans et représentant les 5 continents.

Christopher Winship, sociologue à l’université de Harvard

Je connais depuis plusieurs années ce centre de documentation et son importance. Il contient des informations précieuses et nécessaires sur la vie et l’œuvre du Père Joseph Wresinski, ainsi que sur le Mouvement international ATD Quart Monde, mais surtout sur le combat quotidien des personnes vivant dans l’extrême pauvreté dans plusieurs régions du monde pour la reconnaissance de leurs droits.

Maximiliano Antonio Araujo, consultant en questions culturelles